I won’t leave the world without a riot: Superbee

2021
Vidéo Ultra HD 10:02 min.

scénario : complétion par IA

voix : Lotte Van Gelder

musique : B.R.E.M

Aux confins d’un monde vidéoludique, une Dodge Super Bee se lance dans un ballet destructeur avec comme seul décor un ciel à l’horizon dégagé et un soleil au zénith.
L’automobile, unique protagoniste de ce film, est ce que l’on appelle un PNJ. Un personnage non joueur habitué à se trouver au second rang du jeu vidéo. Cette voiture est quasiment un décor, d’ordinaire. Plus familiarisé avec les actions répétitives que tout autre personnage, elle est ici montrée comme un objet de désir, de beauté et de destruction qui se cherche une âme.
Le véhicule a quitté l’asphalte et la simulation pour apparaître dans un halo de lumière. Sa carrosserie luit comme la carapace d’un insecte virevoltant.
Sa lente désintégration s’accompagne de pensées existentielles écrites en collaboration avec une intelligence artificielle. Tout au long de cette transformation, le PNJ s’interroge sur son rapport au joueur, sur sa relation au réel, sur ses racines informatiques et sur la meilleure façon de surpasser sa condition.
Cette machine, emblématique de l’empreinte humaine, va par sa désintégration renaître en une forme quasi organique : une sorte de gemme formée de la compression de sa carrosserie.

I-won't-leave-the-world-without-a-riotLIL